Nous étions une dizaine de participants pour cette visite de la forge de la Hunaudière à Sion les mines . Vu la météo exécrable annoncée sur les chaines nationales , nous avons préféré prendre nos véhicules de tourisme plutôt que nos ' anciennes ' !

Ce qui ne nous a pas empêché de nous rendre , comme convenu , à notre point de rendez-vous chez la famille Gergaud..........qui nous attendait vers 12 h ....apéritif et petits gâteaux à notre disposition. Cet accueil chaleureux nous a donné du courage pour partir en convoi à destination de Lusanger et de nous arrêter en chemin à l' auberge ' La Diligence ' qui nous a servi un bon petit menu que chacun a pu apprécier à sa juste valeur .

La visite de la Forge étant fixée à 14 h 45 , il ne nous restait que quelques kilomètres pour y parvenir. Nous avons découvert un très beau site , niché près d' un lac artificiel et entouré de verdure et avons été accueilli par le responsable des ' amis de la Forge ' qui nous attendait pour le début de son exposé . Une fois entrés dans le bâtiment qui abrite cette forge , l' un des bénévoles nous a fait une démonstration technique sur la préparation des moules servant de pièce de base de toute fonderie.

Dans la pièce d' à côté , sous le fort ronflement de la soufflerie qui attise le foyer dans lequel montait en température la fonte , travaillaient les mouleurs qui préparaient avec un certain art les moules des pièces..... à fonder .

Avant d ' assister à la coulée de la fonte dans les moules , notre guide nous a emmené à l' extérieur de la forge pour nous faire l ' historique des lieux et visiter l' emplacement des anciens bâtiments de cet immense complexe industriel, maintenant en partie disparu , et nous détailler techniquement le fonctionnement des forges de l' époque et narrer la vie des occupants des lieux et leurs coutumes.

Puis , de retour à la forge , nous avons pu assister à la ' coulée ' de la fonte dans les moules à partir d 'un creuset en pyrite porté à 1200 degrés ! , sous une chaleur et fumée difficilement supportables.

Après refroidissement , les pièces produites ( en majeure partie des médaillons à l' effigie de la ville de Châteaubriant ) ont été démoulées . Tandis qu' à la forge , une deuxième coulée d' aluminium, cette fois ci, se préparait . De cette deuxième coulée sont sorties des gentes de voitures miniatures. A cette égard , nous remercions Blaise de nous avoir adressé quelques photos de la forge et des bénévoles qui y travaillent chaque mardi après midi .

Nous avons pu juger des pénibles conditions de travail des fondeurs.

En résumé , une très belle prestation qui s' est achevée vers 17 h 45 , pour un retour....un peu compliqué pour certains ( comme d ' habitude le Nord de la région ne nous réussi pas !! ) et des retrouvailles à notre point de départ.......pour achever , avant de se quitter , le Kir et les petits gâteaux que nous avions laissés en partant en fin de matinée.

Le bureau de l' ABA44.

Retour à l'accueil